Category: Médecine

Médecine

Lire la Suite

La médecine moderne : une litanie des protocoles !

L’actualité du Covid’19 traine avec elle de nombreux ratés depuis l’apparition en novembre 2019 du nouveau Coronavirus. Conséquence d’une incompétence mondiale face à une maladie inconnue de beaucoup, et surtout par défaut d’un protocole applicable au Covid’19, mais plus encore par un souhait, largement partagé par les scientifiques à la solde de grosses boîtes de médicaments, pour une mise en place d’un vaste programme de vaccination à l’échelle planétaire (je reviendrai sur cette question de la vaccination dans l’article qui suivra). Cette pandémie a révélé à quel point la médecine moderne est essentiellement faite de protocoles, limitant les champs de compétence des médecins, qui sont désormais formés pour mettre en pratique des protocoles et suivre des procédures dont ils ne maîtrisent pas les contours. On leur a enlevé la compétence clinique d’accompagner le patient à la guérison. Ils sont désormais interdits de se fier à leurs impressions ; et ils reçoivent injonction de faire volteface de leur intuition de médecin. La médecine humaine n’étant pas une science exacte de par l’existence des domaines qui échappent aux raisonnement scientifiques et aux lois des sciences expérimentales, fait qu’une médecine des algorithmes et des calculs destine l’humanité vers son extinction, vers un retranchement où il n’y aura plus aucun lien entre « humain » et « humanité ». Nous sommes devenus, tous, des objets d’études…

Lire la Suite

La fontanelle de votre bébé, comment en prendre soin ?

Discourir sur la prise en charge de la fontanelle serait une absurdité du point de vue médical parce qu’en théorie il n’est pas une nécessité de faire des soins de la fontanelle, il n’en existe pratiquement pas. Malgré tout, la fontanelle mérite une attention, c’est une zone de la boîte crânienne qui se différentie du reste du crâne par son élasticité et sa souplesse ; c’est une partie de la tête qui n’est pas ossifiée, présente dès la naissance et pouvant perdurer jusqu’à l’âge de deux ans. De formes variées et en nombre multiple selon chaque enfant, on en dénombre deux habituellement ; les fontanelles se localisent le long des jonctions des os du crâne. Comme pour tout le reste de l’organisme humain, ça présence, qui pourrait ne constituer qu’un détail, n’est pas anodine et ne pourrait pas être relégué à une moindre importance. La fontanelle contribue au bon développement du cerveau : c’est l’instance qui œuvre à la synchronisation de la croissance de la boite crânienne d’avec la maturation du cerveau. La compromission de l’activité de l’un(e) pouvant contraindre à l’arrêt celle de l’autre.

Lire la Suite

La méthode occidentale d’utilisation des africains comme cobayes

L’actualité récente de la pandémie du Covid’19, du fait de son impact catastrophique sur le plan économique et sanitaire, témoigne de la mise à l’épreuve des systèmes de santé de tous les pays occidentaux, et révèle désormais que le « nouveau coronavirus 2019 » est issue d’une manipulation génétique non concluante lors d’un processus de préparation d’un vaccin ; un vaccin selon certains contre le SARS-1 et pour d’autres contre le VIH. Des tests auraient été fait aux volontaires (on n’en doute), d’essais cliniques à Wuhan foyer de la pandémie. Ce type d’essai clinique est courant dans le monde de la recherche médicale ; tous les vaccins ont reçu leur AMM (autorisation de mise sur le marché) en suivant ce procédé. Les complications telles que nous observons avec le Covid’19 n’est donc pas inconnu, et tous les essais aboutissent à ce type de résultat dans plus de 80% des cas. Le tapage médiatique exagéré qui est fait autour de cette problématique résulte du fait que la maladie a frappé ceux qu’il ne fallait pas atteindre. C’est une histoire qui n’a pas fini de parler d’elle tant qu’il n’y aura pas vent du nom du groupe-laboratoire de recherche en cause.

Lire la Suite

Le sérum des patients guéris du Covid-19 : faux espoir !

Les signes sont parlants même s’ils n’allèguent toujours pas ce qui est en rapport avec ce dont ils représentent. Panique de la communauté médicale ; la problématique d’une immunité récente fait surface, signe patent du désespoir du monde scientifique en manque de solutions thérapeutiques ostensibles face au Covid-19. Toutes les pistes sont intéressantes, argue-t-on, si elles renferment une once d’espoir. Je vois là une déraison du monde de la recherche médicale. Une thérapie à base du sérum de patients guéris est, pour l’urgence actuelle, une perte de temps. En matière de sérologie cette idée est précoce. Le plasma d’une personne guérie, qu’on transfuserait à un malade, n’est pas différent du plasma du malade, du fait que les deux sérums (donneur et receveur) ont tous une immunité embryonnaire, dont inefficace…

Lire la Suite

Le vaccin BCG, un allié centenaire contre le Covid-19

D’expériences au contact des médecins exerçant en Afrique, la plupart considèrent la pratique médicale comme une minutieuse application des procédures et protocoles, omettant son essence scientifique, laquelle est à la portée de toute personne ouverte d’esprit et avide de connaissance, pour considérer la médecine comme étant une révélation divine, quelque chose qui serait transmise par essence aux seuls occidentaux. De ce constat, il découle qu’il est impossible pour un médecin local de voir accepter par ses confrères les résultats de son expérience scientifique personnel tant que ses travaux ne seraient pas validés par un comité scientifique de l’occident, il s’en suit dénigrement à tout vent. Beaucoup n’osent pas donner un point de vue original sur la pandémie du Covid-19 par peur d’être raillés, pourtant bien outillés pour proposer des thérapies. Du fait que le continent soit reconnu pour être le lieu favorable par excellence pour les expériences scientifiques sur les humains, les populations d’Afrique se sont adaptés au fil du temps grâce à l’immunité que leur a conféré l’exposition au contact de multiples agents microbiens, qu’ils soient d’origine naturelle ou des produits des laboratoires) ; et l’immunité acquise au contact de la tuberculose, entre autres, serait un allié qui pourrait apporter un peu de sérénité dans ce combat que nous menons contre le Covid-19.

Lire la Suite

Covid-19 : Invention terroriste ?

Jamais un microbe n’aura autant fait parler de lui. Depuis son apparition à Wuhan, épicentre initial et foyer pandémique, en chine au courant de décembre 2019 (période officielle de déclaration par les autorités chinoises) mais vraisemblablement antérieur à cette datation, la nouvelle souche du SARS baptisée Covid-19 (SARS-CoV2), manifeste par atteinte des voies respiratoires pouvant aboutir à des formes très graves de détresses respiratoires par encombrement des branches pulmonaires avec une affinité très prononcée pour les bronchioles, a fait recensé au 31 mars 2020 près de 1.000.000 de cas confirmés, et plus de 50.000 déclarations (officielles) de décès dans le monde, l’Italie étant la plus affectée. Une crise sanitaire mondiale « inédite » (on en sait rien) qui a mis à l’épreuve tous les systèmes de santé du monde réputés les meilleurs, voire les plus avant-gardistes…

Lire la Suite

La Psychothérapie Préventive

Il y a deux mois, j’ai reçu un couple et leur fils en consultation pour une évaluation de l’aptitude cognitive de ce dernier. Après une batterie de huit tests donc trois pour son âge et cinq allant jusqu’à cinq ans d’âge, ce petit garçon de quinze mois a rehaussé le record en aptitude mnésique, et ses compétences cognitives étaient des plus remarquables pour son âge. Ayant l’impression de voir la mère pleurer par incapacité à contenir sa satisfaction et son émotion pour avoir mis au monde un enfant surdoué après que je lui ai fait remarquer que son fils était intelligent, doté d’une capacité intuitive très affiné, d’un pouvoir de déduction des plus inimaginables pour moi qui suis au contact d’enfants de cette tranche d’âge, et de surcroit qu’il était beau… (ce qu’elle savait déjà), elle me fit comprendre (après que j’ai confirmé ses attentes), timidement par une voix empreint de lamentations : « je ne pleure pas!… (Silence), je pleure pour avoir pensé à avorter de lui ».